Rien n’est plus facile que de planter des rosiers en fleurs… à condition de savoir se protéger des épines qu’ils dissimulent au creux de leur feuillage.

Votre jardin a besoin d’une touche de couleur  ? Pourquoi ne pas planter des rosiers en fleurs ? C’est simple, sans effort et immédiat. Mais attention à ne pas confondre vitesse et précipitation ! La rose, reine de l’élégance, sait se défendre … Mieux vaut la prendre avec des gants !

Une méthode simple pour planter des rosiers en fleurs

Trois étapes seulement pour rejoindre votre jardin.

  1. Creusez : d’une profondeur de 40 à 50 cm, votre trou doit être suffisamment large pour accueillir la motte du rosier sans que celle-ci soit trop tassée. Selon la nature de votre sol, vous pouvez ajouter un peu de terreau, de la terre de bruyère ou de la tourbe blonde au fond.
  2. Placez : il est important de disposer le rosier bien au centre, en ayant pris soin de décompacter un peu ses racines au préalable.
  3. Recouvrez, arrosez, c’est terminé ! 

Savoir protéger ses mains

Protéger ses mains permet d’éviter de se trouver exposé à des incidents regrettables. Un conseil ? Ne vous contentez pas d’enfiler les gants au moment où vous placez le rosier en terre. Faites-le dès que vous creusez. Si par réflexe, vous essayez de rattraper un rosier tombé de son pot, vous vous épargnerez de belles griffures !

Protégez vos mains en utilisant des gants de jardinage. La beauté de votre jardin se mérite. Mais pas au prix des multiples blessures, écorchures et griffures que peuvent infliger les épines des rosiers et autres !

Si vous n’appréciez pas les gants, protégez au moins une de vos mains : celle qui manipule la plante. Vous pourrez toujours vous servir de la paire complète pour le bûcheronnage.

Comment choisir ses gants de jardinage

Le secret, c’est le confort ! Plus les gants de jardinage sont agréables, moins vous aurez de réticence à les enfiler. Pour cela, choisissez-les plutôt souples, et évitez la mauvaise qualité. S’ils se déchirent ou se transpercent aussi facilement que votre peau, quel intérêt ? Des gants de jardinage bien taillés, suffisamment épais et de bonne facture se font facilement oublier. De plus, ils ne s’useront pas en une seule saison. Alors pour garder la main verte, gardons-la gantée !

Et vous, quelles sont vos techniques pour protéger vos mains lorsque vous jardinez ?

Robustes, souples et épais à la fois !

Les gants de travail et de jardin

  • surface anti-dérapante : meilleure prise en main
  • zones renforcées : longévité
  • 2 tailles disponibles : 8 et 10