Les haies et les massifs sont bien plus que des éléments décoratifs : ils sont souvent indispensables pour délimiter des jardins entre les voisins ou la rue.

Haie ou massif : quelle différence ?

C’est la disposition des plantes alignées qui fait la différence entre un massif et une haie. Pour un massif, l’écartement entre 2 arbustes sera compris entre 2m et 2,50 m. Pour la haie, les arbustes seront séparés par environ 1m.

Quelle haie choisir ?

 Il existe différents types de haies ou de massifs :

  • Une haie libre ou taillée décorative :en choisissant des arbustes caducs à floraison décalée, vous aurez une haie fleurie qui changera d'aspect au gré de la saison. Par exemple 1 groseillier à fleurs, 1 hortensia, 1 rosier mélangé avec quelques arbustes persistants comme l’Aubépine ou le Chèvrefeuille.
  • Une haie basse et fleurie pour délimiter un jardin: la hauteur de cette haie fleurie est comprise entre 60 cm et 1 m. Elle peut être composée de plusieurs fleurs et associée à certains arbustes caducs ou persistants, des haies classiques.
  • Une haie bocagère « brise-vent » : on rencontre ce type de haie essentiellement en zone rurale pour se protéger du vent. Faites à base de chênes, de châtaigniers, de charmes et d'ormes, elles font de 6 à 15 mètres de hauteur.

Un calendrier soigné pour planter votre haie ou massif

La plantation d’une haie ou d’un massif nécessite mûre réflexion. C’est un travail de longue haleine qui doit débuter dès la fin de l’été, la plantation définitive se faisant à la fin de l’automne ou en début de période hivernale.

  1. Préparer le sol : commencez par désherber soigneusement la surface de plantation (une bande d’environ 50 à 80 cm de large) en enlevant toutes les racines de mauvaises herbes.
  2. Couvrir le sol : recouvrez la bande désherbée d’une épaisse couche d’engrais organique (fumier ou paille) pour fertiliser le sol.
  3. Couvrir le sol une seconde fois : lorsque le moment de la plantation approche, renouvelez la couverture du sol, qui a été en partie décomposée, d’une couche de 10 à 15 cm d’engrais organique (fumier ou paille).
  4. Définir les emplacements : sur plusieurs rangs, par une étiquette ou un petit bâton qui constituent le repère de chaque arbuste à planter. Il est important de bien respecter l’écartement minimum de 60 cm entre chaque arbuste.
  5. Ameublir la terre : travaillez le sol avec une bêche ou une fourche à bêcher autour de chaque plant sur une profondeur et une largeur de 30 cm environ. Inutile de creuser profondément si vous plantez de jeunes plants.
  6. Planter et arroser : disposez chaque plant dans un trou fait à l’aide d’une tarière manuelle en étalant bien les racines.
  7. Placez une nouvelle petite couche d’engrais organique autour de chaque plant et arrosez.

Utilisez une tarière manuelle pour planter votre haie

Traditionnellement, la tarière est utilisée pour poser des piquets ou des poteaux.

Son utilisation se révèle aussi idéale pour la plantation de haies, de massifs ou d’arbuste. La tarière permet de faire des trous ronds et réguliers, sans effort.

La tarière Fiskars est particulièrement pratique avec son système de graduation sur le manche. Cette petite règle permet de bien calibrer la profondeur du trou souhaité.

Plus légère que les modèles classiques dotés d’un système à vis sans fin, elle est aussi plus efficace grâce à son système de lames trempées et aiguisées. Ces lames sont aisément interchangeables. Vous pouvez donc adapter le diamètre selon vos activités de jardinage.

 

Et vous, quels trucs et astuces employez-vous pour planter votre haie ?

 Tarière 20 cm Fiskars

La gamme se décline en trois modèles pour de nombreux travaux de jardinage : plantation, installation de piquets, etc.

Caractéristiques techniques

  •   Système brevet unique à deux lames aiguisées plus efficace
  •   Légèreté
  •   Solidité
  •   Résistance et confort
  •   Graduation unique et pratique sur le manche

Pour plus de détails, consultez notre guide technique dans notre catalogue Jardin 2013, pages 49 et 50.