La taille des rosiers est indispensable, avant mais surtout après l'hiver. Taille tôt, taille tard, rien ne vaut la taille de mars !

Qu'ils soient nains, tiges, buissons, ou grimpants, la taille des rosiers en mars concerne toutes les variétés remontantes. Vous obtiendrez ainsi un arbuste vigoureux paré de belles fleurs parfumées au printemps.

Choisir le bon moment et le bon outil pour les rosiers

La fameuse "taille de mars", c’est celle de la fin des gelées. Elle permet de laisser au rosier le temps de se régénérer.

Pour éviter de les blesser durant la taille, il est important de choisir  le bon outil pour les rosiers. Nous vous recommandons de vous munir d'un  sécateur bien aiguisé. Avant chaque utilisation, pensez à le désinfecter. Cela facilitera la cicatrisation et évitera la transmission de maladies par cet outil pour les rosiers.

Gardez en tête que la taille doit être nette et légèrement de biais. Pour cela, pensez à toujours orienter la lame du sécateur du côté du sol. Vous éviterez ainsi que la contre-lame ne vienne écraser votre rameau.

Dernier conseil : assurez-vous avant de tailler que les grands froids ne reviendront plus ! Un rosier déjà taillé qui subit le gel risque de mourir.

_RZK1010_11232.jpg12

Tailler ce type de rosiers n'a rien de bien compliqué. Il suffit de respecter trois étapes simples.

  1. le nettoyage : éliminez le bois mort en sectionnant à la base les tiges qui n'ont plus aucun œil. Elles ne donneront plus de fleurs, inutile de les conserver.
  2. un peu de tri. Le rosier a besoin qu'on coupe les branches les plus anciennes pour mieux se développer. Si vous le pouvez, sectionnez plutôt les branches intérieures pour aérer le centre. Conservez entre trois et sept tiges pour un rosier buisson.
  3. la taille proprement dite. Là encore, il suffit de connaître quelques règles simples. Il faut couper au dessus du troisième, du quatrième ou du cinquième œil en partant du bas. Fiez-vous à votre intuition ! Sachez simplement que plus l'hiver a été rude, plus il faut couper court. A l'inverse, plus une branche est large, mieux il vaut couper haut. 

Notre petite astuce pour les rosiers buissons : coupez plutôt au dessus d'un œil qui pointe vers l'extérieur, pour éviter la repousse d’une branche vers le centre.

Les rosiers grimpants remontants

Sur les rosiers grimpants, les grosses branches, dites charpentières, doivent rester intactes. On ne taille que les branches qui fleurissent, appelées branches latérales. Comme pour les autres rosiers, il faut couper entre le troisième et le cinquième oeil. Rappelez-vous : plus il a fait froid, plus il faut tailler bas !

Un dernier conseil : ne coupez pas les "gourmands", ces grosses pousses vigoureuses à la base des rosiers grimpants. En grandissant, elles serviront à remplacer les branches charpentières devenues trop vieilles au fil des années.

Tous les rosiers remontants ont donc besoin d'un petit coup de sécateur en mars ! Certains requièrent beaucoup d'attention, d'autres sont plus tolérants. Quelles variétés préférez-vous cultiver ?

Choyez vos rosiers !

Sécateur bi-matière Smartfit™

  • ouverture variable pour des branches fines ou épaisses
  • mécanisme d'ouverture variable actionnable à une main
  • une prise en main sûre et confortable