En vieillissant, les rosiers perdent parfois de leur splendeur et de leur vigueur. Les roses sont alors moins nombreuses. Pour y remédier et obtenir à nouveau une floraison opulente, il suffit de réaliser une taille précise avec des outils adaptés en fin d'hiver.

Quand tailler un rosier ?

Taillez toujours vos rosiers hors périodes de gel de la fin février à la mi-mars. Les rosiers non remontant pourront aussi être taillés après la floraison en été.

Mieux vaut procéder à la taille lorsque les rosiers sont encore en dormance et que les premières pousses ne sont pas encore apparues.

Comment repérer et supprimer les branches âgées ? 

Quelle que soit la forme de votre rosier (buisson, grimpant ou nain), il s'agit ici de tailler les tiges les plus anciennes et les plus faibles pour induire la pousse de nouvelles tiges vigoureuses. Repérez les branches âgées à leur texture lignifiée (sèche) et coupez-en deux ou trois à partir de la base avec un sécateur à enclume ou un coupe-branches selon le diamètre de la branche.

Profitez-en pour supprimer toutes les branches mortes que vous taillerez à la base.

Comment favoriser l'apparition des fleurs ?

Un rosier se taille selon sa vigueur : plus il est chétif plus il sera judicieux de tailler court.

Avec un sécateur à crémaillère et poignée tournante, taillez chaque branche principale au dessus du 3ème ou 4ème bourgeon tourné vers l'extérieur. Taillez net et en biseau pour que l'eau s'écoule du côté opposé au bourgeon.

Astuce : arquez légèrement vers le bas les tiges des rosiers grimpants, ils fleuriront plus abondamment.

Le sécateur Solid à lame franche Fiskars est dernier né de la gamme. 

Il est idéal pour les coupes des branches fines.

Photo : C.Hochet-Rustica