Fin février, les jours rallongent et les températures se font un peu plus clémentes. Il est temps d'envisager le rempotage des Phalaenopsis, Cymbidiums et autres orchidées pour leur offrir plus de place et un substrat tout neuf avant la reprise de la végétation.

Comment reconnaître une orchidée qui a besoin d'être rempotée ?

Les orchidées n'ont pas besoin d'être rempotées chaque année, elles ne le seront que lorsque les racines sortent trop du pot ou qu'elles commencent à former un chignon.

N'attendez jamais plus de 3 ans car le mélange constitué de sphaigne et d'écorces a tendance à moisir avec le temps, ceci pouvant occasionner une pourriture des racines de vos plantes.

Si une orchidée est en fleurs ou en boutons, repoussez le rempotage à plus tard !

Comment rempoter une orchidée ?

Procurez-vous un mélange du commerce 'Spécial orchidées', drainant et spécialement adapté à cette culture délicate.

Choisissez un pot de taille légèrement supérieure à celui dans lequel votre plante est installée. Sortez délicatement celle-ci du pot avec le déplantoir tri-matière en prenant garde de ne pas casser les racines.

Coupez toutes les racines mortes ou molles avec des ciseaux et dégagez doucement le mélange des racines saines.

Versez une couche de substrat dans le nouveau pot, placez votre orchidée au centre pour que son collet se situe environ à 1 cm du haut du pot, puis remplissez jusqu'à ce que le mélange affleure le haut du contenant.

Que faire après le rempotage ?

Évitez d'arroser tout juste après le rempotage pour laisser les racines cicatriser. Attendez une dizaine de jours avant de plonger le pot dans de l'eau à température ambiante.

Pour finir, placez votre orchidée dans un endroit lumineux pour assurer une bonne reprise.

Dans cet article, focus sur le déplantoir tri matière :

Photo : F.Marre-Rustica