Les fraisiers produisent des stolons, c'est à dire des rejets partant de la base du pied principal (pied-mère) et reliés à celle-ci par une longue tige portant un petit plant (plantule). Épuisants pour la plante s'ils sont laissés en place, ces rejets peuvent être utilisés à des fins de multiplication, pour obtenir de belles fraises de façon très économique.

Comment préparer le marcottage du fraisier ?

Préparez un mélange léger à base de bon terreau du commerce et de sable de rivière avec pour proportion ¾ de terreau pour ¼ de sable. Si vous préférez, procurez-vous un mélange 'Spécial semis'. Remplissez un godet avec ce substrat.

Repérez un fraisier présentant un stolon bien long, mais pas encore enraciné dans la terre.

Blog jardin Fiskars Marcotter les fraisiers 3

Comment marcotter le fraisier ?

Placez le godet rempli du mélange précédemment préparé tout près du pied principal, de manière à ce que la plantule soit placée en son centre sans trop tirer sur la tige. Creusez un peu la terre au centre du godet et posez-y la plantule. Placez la terre tout autour pour la maintenir bien en place et tassez.

Arrosez délicatement.

Blog jardin Fiskars Marcotter les fraisiers 2

Comment affranchir la marcotte du fraisier ?

Laissez la plantule s'enraciner dans son godet auprès du pied-mère durant quelques semaines. Pensez à arroser régulièrement pour que les racines puissent se former. Lorsque la plantule est bien enracinée dans son godet, coupez la tige la reliant encore au pied-mère.

Continuez à arroser régulièrement et rempotez-la si nécessaire dans un plus grand pot contenant un mélange composé de terreau et d'un peu de compost. Elle y restera jusqu'au printemps suivant, où elle pourra être installée en pleine terre pour donner de beaux petits fruits rouges.

Dans cet article, focus sur le set de jardinage urbain ... spécialement conçu pour vos petits travaux au jardin :

Bon jardinage à tous !

Photo :

F.Marre – Rustica