Arbuste peu exigeant, le noisetier ne comporte que des avantages : facile de culture, ornemental et productif, il résiste très bien au gel, tolère la plupart des sols et ne demande qu'un entretien restreint. Qui dit mieux ? Plantez-le en automne pour une reprise assurée.

 

Blog jardin Fiskars Noisetier 3

Comment préparer le sol pour la plantation d'un noisetier ?

Choisissez un emplacement ensoleillé ou à la mi-ombre dans les régions les plus chaudes.

Avec une bêche, creusez un trou égal à deux fois la taille de la motte en tous sens pour y installer votre noisetier.

En sol lourd ou pauvre, ajoutez du terreau et du compost bien décomposé à la terre du jardin.

 

La bêche télescopique Smartfit Fiskars possède un manche ajustable pour obtenir la meilleure posture de travail possible.

Comment préparer le noisetier à sa plantation ?

Faites tremper la motte dans une bassine d'eau à température ambiante pendant une demi-heure pour bien l'hydrater.

Extrayez-la ensuite du conteneur et démêlez les racines surtout si elles forment un chignon.

Avec un greffoir ou un couteau, griffez les racines si elles sont vraiment compactées. Cette étapes induira la formation de nouvelles radicelles favorisant la reprise.

 

 

Comment planter un noisetier ?

Placez la motte dans le trou de plantation en le positionnant de manière à ce que la base des racines (collet) se trouve environ à un centimètre de la surface du sol.

Rebouchez le trou en faisant glisser doucement la terre autour de la motte.

Tassez avec le dos du râteau puis arrosez copieusement.

Arrosez régulièrement les mois qui suivent la plantation pour assurer une bonne reprise surtout s'il ne pleut pas.

 

Blog jardin Fiskars Noisetier 1

Photo : C.Hochet OU F.Marre - Rustica

Recette : G.Barrassin - Rustica